Franck, voyant électoral


POLITIQUE Il prédit leur avenir aux candidats

« Je reçois effectivement des politiques. Mais ils ne sont pas d’Agen mais plutôt de Toulouse. J’aurais ainsi tendance à croire que les candidats agenais consultent, mais probablement ailleurs.»

Franck Condon est voyant. Installé depuis 14 ans à Agen, il s’est fait une réputation en annonçant notamment grâce à la numérologie la défaite de Paul Chollet aux dernières élections législatives.

Sa modestie devrait-elle en souffrir, Franck s’est rarement planté. « C’est aussi pour cette raison que je veux pas donner le résultat des prochaines échéances municipales sur Agen. »
Sans donner les noms, le numérologue dit aussi qu’il a reçu la visite de « proches, de ceux qui s’occupent des campagnes électorales. Les hommes politiques du département consultent probablement ailleurs… »

Les candidats, ou leurs proches, donc, ne formulent que très rarement les questions portant sur le résultat des élections. « Ils ne sont pas surpris du vote. Leurs questions portent surtout sur les quatre ou cinq ans à venir. »

Franck Condon ne lit pas dans le marc de café ou dans la boule de cristal.

CHAMBOULEMENT

Sa méthode s’appuie sur la numérologie. Des chiffres, un ordinateur. La voyance à la mode Condon s’éloigne de l’image d’Epinal de Madame Irma. « Les réponses que j’apporte ne sont pas des projections au plus juste des attentes de mes clients. Je reste volontairement toujours abstrait. »

Franck Condon ne répond pas aux questions trop techniques. Le voyant ne veut pas non plus « conditionner » sa propre clientèle. « Ces choses ne me regardent pas. Il ne conviendrait pas que je me mêle publiquement de ces élections », dit celui qui avait pronostiqué le retour de Jean-François Poncet mais aussi sa défaite aux cantonales.

Franck Condon reçoit les politiques, les collaborateurs mais aussi, parfois, les responsables administratifs des collectivités locales ou territoriales. Il en va ainsi de quelques cadres du conseil général venus aux nouvelles. A plusieurs reprises devant ses clients, le voyant a évoqué un « chamboulement » au sein des services.
« Mais ne me faites pas dire qu’il va se produire un changement en mars. »

La Dépêche du Midi – Mardi 20 Février 2001

Interview réalisée à l’occasion des élections municipales
Commentaire personnel : Afin de ne pas froisser la susceptibilité de clients et « amis » proche de l’équipe municipale agenaise, j’ai refusé de donner mon pronostic lors de cette interview qui complimentait de mes réussites précédentes… Néanmoins je n’ai pas employé le mot « chamboulement » par hasard. En effet, la mairie d’Agen a toujours été à droite, son changement de majorité (passage à gauche) en mars 2001 constituait un chamboulement ! Les lecteurs locaux et « sensibles » de cet article ont bien compris son message « caché ».

Aucun commentaire: